J’AI FAIM JE MANGE : UN MOUVEMENT POUR LE DROIT DE NOURRIR SON ENFANT LIBREMENT DANS L’ESPACE PUBLIC

Dimanche 17 septembre 2023, le mouvement #JAIFAIMJEMANGE (J’ai Faim Je Mange), a eu lieu dans toute la France et quelques pays limitrophes. Avec pour seul et même objectif : normaliser toutes les formes d’alimentation pour les enfants dans l’espace public. Un mouvement pro-choix, pour défendre le droit de nourrir son bébé ou son enfant de la façon dont on le souhaite.

J’AI FAIM JE MANGE : CA VIENT D’OÙ ?

#JAIFAIMJEMANGE , c’est un mouvement qui est né en 2021 à Bordeaux suite à l’agression physique d’une maman, giflée avec son bébé dans les bras pour l’avoir allaité dans un lieu public… Le tout, sans réaction des personnes qui ont assisté à la scène.

L’histoire ne s’arrête pas là, puisque lorsque Maÿlis porte plainte, on lui demande « quel pourcentage de sa poitrine était visible au moment des faits ? ». La maman décide alors de raconter son histoire dans une vidéo. Elle relate son échange avec le policier « Il m’a gentiment dit que c’était un peu de ma faute et que je l’avais cherché ».

Beaucoup de mamans ont pris la parole pour raconter à leur tour leurs agressions physiques et verbales alors qu’elles allaitaient. Un constat malheureux a donc émergé dans notre société : l’allaitement, un acte naturel pour nourrir son enfant, est considéré pour certains comme une exhibition sexuelle. 

J’AI FAIM JE MANGE : UN MOUVEMENT POUR DÉFENDRE L’ALLAITEMENT MAIS PAS QUE !

Afin de soutenir toutes ces mères et familles, Ana Kï, une photographe Bordelaise a décidé de réunir plusieurs mamans allaitantes. Dans l’idée de réaliser une photo collective pour banaliser l’allaitement dans l’espace public. Le mouvement est lancé, plusieurs photographes suivent l’initiative. #JAIFAIMJEMANGE devient pro-choix : en faveur de toutes les formes d’alimentation dans l’espace public.

Deux ans plus tard, pour la troisième édition, le 17 septembre 2023, nous étions plus de 80 photographes à organiser des rassemblements #JAIFAIMJEMANGE à travers la France, la Suisse, la Belgique et l’Italie.

L’HISTOIRE DE MAYLIS N’EST PAS L’HISTOIRE D’UNE FEMME. MAIS CELLE DE TOUTES LES FEMMES.

De femmes qui luttent pour la désexualisation de leur corps, la normalisation de faits naturels, contre les injonctions autour de la maternité et contre les injonctions faites aux femmes. 

J’AI FAIM JE MANGE : LE MOUVEMENT D’AVIGNON

Je suis photographe & vidéaste, et c’est un sujet très fréquent dans mes conversations avec mes clients. Ils subissent énormément de regards déplacés, jugeants, qui font culpabiliser, mais qui font également peur… C’est donc très simplement que j’ai rejoint le mouvement car cela me semblait être une évidence. Reste à savoir le lieu : Saint-Paul-Trois-Châteaux, Montélimar… Paula Moreno me contacte, elle organise le mouvement à Avignon avec Mathilde Christienne. L’union fait la force, nous décidons d’organiser le mouvement toutes les trois. C’est partiii !

En faisant la promotion du mouvement j’y ai moi même été confronté. J’ai demandé à un commerçant si je pouvais déposer une affiche en lui expliquant notre démarche. Il m’a répondu « …Bah… pourquoi c’est de l’exhibitionnisme !? ». Pour lutter contre des raisonnements comme le votre : qui détournent la réalité au profit d’une minorité à la mentalité mal placée. C’est celui qui érotise un acte physiologique qui devrait ressentir le mal-être qu’il procure.

J’AI FAIM JE MANGE : DES PHOTOS POUR SENSIBILISER EN FAVEUR DE LA LIBERTÉ & DE LA TOLÉRANCE

Au total 43 personnes étaient présentes à Avignon pour échanger ensemble et faire cette belle photo collective. Des bébés, des mamans, des papas, des frères et soeurs, des enfants qui se sentent concernés,…

Des parents qui nous remercient d’avoir pu engager le discours au sein des familles. Un petit garçon de 8 ans qui nous dit qu’il ne comprend pas les personnes qui ne sont pas gentilles envers les mamans allaitantes juste parce qu’elles allaitent. La vérité c’est que nous non plus. Mais j’ai déjà la larme à l’oeil. Les enfants nous apprennent tant. Ils sont tolérants et ouverts d’esprit. « La vérité sort de la bouche des enfants » comme on dit.

Tout le monde devrait avoir la liberté de nourrir son enfant dans l’espace public. Le tout sans se cacher, sans avoir peur, sans mettre un foulard sur la tête de notre bébé alors qu’il fait 40°c… Désexualiser le corps de la femme est un enjeux réel. 

J’AI FAIM JE MANGE : 16 H. PLACE DU PALAIS DES PAPES. AVIGNON

Les enfants n’ont pas de limite, ils s’approprient l’espace, s’échangent des framboises contre un gâteau, ils rigolent, certains sont au sein… Il est 16 heures place du Palais des Papes à Avignon et on est libre.

Libre de laisser aux familles le choix. Celui d’allaiter, mais aussi celui de ne pas allaiter. Egalement celui de pouvoir faire ce qu’on veut, où on peut, quand on veut pour le bien de notre bébé. Durant une petite heure, on espère à travers nos échanges vivre dans un monde où nous n’aurons plus à culpabiliser de notre choix d’alimentation pour notre enfant. Mais également d’un monde sans jugement, ni agression.

Une photo collective pour une cause. Mais surtout une rencontre pour normaliser, garder nos droits et espérer un jour en avoir un peu plus.

VOUS ÊTES À LA RECHERCHE D’UN PHOTOGRAPHE OU D’UN VIDÉASTE ?

Vous avez une question à propos de J’ai Faim Je Mange ? N’hésitez pas à me contacter pour avoir plus d’informations.

Je suis photographe et vidéaste professionnelle, basée en Drôme provençale, aux portes de l’Ardèche, du Gard et du Vaucluse. Je me déplace partout en France et à l’étranger pour immortaliser vos souvenirs en photo ou en vidéo. Vous pouvez donc également me contacter pour réserver une séance.

Retour sur la page d’accueilsur le blog, ou sur la page contact

ARTICLES DE BLOG QUI POURRAIENT VOUS PLAIRE

Reportage photo nouveau né bébé naissance nourrisson

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LES REPORTAGES NOUVEAU-NÉ

Pourquoi faire une séance photo avec un professionnel pour la naissance de mon enfant ? … A quel moment faire les photos de naissance de mon bébé ? … Comment se déroule un reportage nouveau-né ? … 

SÉANCE PHOTO DE GROSSESSE NATURELLE À DOMICILE EN ARDÈCHE

Lorsque Charlotte tombe enceinte, elle me dit qu’elle aimerait beaucoup que j’immortalise ces moments en faisant ses photos de grossesse et de naissance de leur bébé… Pourquoi faire des photos ou vidéos de grossesse ? … Quel est le moment parfait pour faire une séance grossesse ? … Comment se déroule une séance grossesse ? … 

 © 2022-2023 Charlotte Lecordier Photographe & Vidéaste – Photographe et vidéaste en Drôme, Ardèche, Gard, Vaucluse, France, ainsi qu’à l’étranger – Famille, grossesse, naissance, couple, mariage, elopement, portrait, entreprise… – CGV – SIRET 909 662 694 00027

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *